Règlement Agir en service civique

Vous avez entre 16 et 25 ans, vous avez un projet de protection de la biodiversité. Le dispositif « Agir en service civique », nous vous offrons la possibilité de réaliser une mission de service civique* de 8 mois.
Nested

Vous avez entre 16 et 25 ans, vous avez un projet de protection de la biodiversité par l’engagement bénévole en pleine nature et vous vous êtes rapproché(e) d’une association qui souhaite vous accompagner ? Vous souhaitez y consacrez du temps dans les prochains mois ? Grâce au dispositif « Agir en service civique », nous vous offrons la possibilité de réaliser une mission de service civique* de 8 mois, adaptée à votre projet, en France métropolitaine ou à l’outre mer.

 

ARTICLE 1 – L’objectif

Créé par la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, le dispositif Agir en service civique est destiné a permettre à des jeunes qui souhaitent agir en faveur de la protection de la biodiversité par la réalisation d’actions collectives de bénévolat nature, de le faire dans le cadre d’une mission de service civique.

 

ARTICLE 2 – L’éligibilité

a) Le candidat doit avoir entre 16 et 25 ans, et avoir soit :

  • une pièce justifiant de sa nationalité française, celle d’un état membre de l’Union européenne ou de l’espace économique européen
  • un titre de séjour régulier en France effectif depuis plus d’un an
  • un titre de séjour régulier en France effectif sans condition de durée s’il possède le statut d’étudiant étranger, de réfugié ou s’il est bénéficiaire de la protection subsidiaire. Les étrangers possédant une carte de séjour pluriannuelle générale délivrée après un premier document de séjour sont également éligibles au dispositif.

b) La mission doit être d’une durée de 8 mois maximum (24 à 28 h /semaine réparties sur 4 jours) et se déroulée en France métropolitaine ou à l’outre mer.

c) Le candidat doit être la personne à l’initiative de la mission proposée.

 

ARTICLE 3 – La structure d’accueil

a) La mission de service civique peut se réaliser :

- en France métropolitaine

- dans les DROM COM

b) La structure d’accueil devra être identifiée par le candidat.

c) Coût pour la structure d’accueil : une adhésion de 120 € (déductible des impôts à hauteur de 60%) est à régler à l’IFAC pour la gestion administrative du volontaire.

Les frais d’accueil des volontaires (bureau, ordinateur, déplacement) pendant la mission sont pris en charge par la structure d’accueil de la mission.

d) La structure d’accueil a pour rôle d’accompagner le volontaire tout le long de sa mission et doit s’assurer que la mission se déroule dans les meilleures conditions possibles aussi bien sur le plan logistique, organisationnel que sécuritaire. La mission du volontaire devra s’intégrer dans les activités de la structure d’accueil. Au sein de la structure d’accueil un tuteur devra être identifié pour assurer l’encadrement et le suivi du volontaire.

Le volontaire sera aussi en relation avec la FNH tout au long de sa mission.

e) La structure d’accueil devra s’assurer qu’1/5 du temps sera dédié aux échanges avec la FNH « J’agis pour la nature » tout au long de la mission (lien avec les campagnes, remontée de témoignages, identification d’acteurs du territoire...).

f) En France, le service civique peut être réalisé auprès d’organismes à but non lucratif de droit français (associations, fondations, fédérations, ONG), de personnes morales de droit public (Etat, collectivités territoriales, établissements publics).

 

ARTICLE 4 - Types de missions attendues

Le volontaire pourra être amené à :

  • Participer à des actions de bénévolat Nature dans la nature au sein des structures du réseau de « J’agis pour la nature »
  • Participer à des actions de sensibilisation et de bénévolat Nature sur leur territoire
  • Contribuer à réaliser des outils pédagogiques 

  • Sensibiliser le public lors d’événements, sur les marchés... 

  • Recruter de bénévoles pour le site J’agis pour la nature, 

  • Recruter de structures pour le site J’agis pour la nature,

Un juste équilibre sera à trouver entre les temps sur le terrain, en pleine nature et les autres tâches proposées.

Le volontaire devra :

  • Faire du lien avec la FNH pour enrichir le site Internet J’agis pour la nature
  • Réaliser des articles (photos, vidéo, article...) des activités de terrain et des actions de la structure pour les valoriser auprès de la FNH
  • Prévoir des échanges avec la FNH sur l’avancement des missions

 

ARTICLE 5 - Nature des activités

Pour être éligibles, les activités doivent être menées collectivement pour des participants qui seront en contact direct avec le milieu naturel. Elles sont proposées gratuitement[1] à la participation de tous. Elles doivent servir l’intérêt général.

Les activités doivent se dérouler en France métropolitaine ou en Outre-mer. Le dispositif étant directement lié à la plateforme « J’agis pour la nature », les activités doivent correspondre à l’un des 6 thèmes de la plateforme (cf. charte du bénévolat nature), à savoir :

- Alerter : Les participants surveillent les atteintes à la nature et informent les structures référentes pour qu’elles puissent intervenir.


- Aménager : Les participants prennent part à l’aménagement d’espaces de nature en ville ou d’espaces naturels.

- Observer : Les participants collectent des informations sur la faune et la flore pour nourrir des études scientifiques ; on parle de sciences participatives.

- Protéger : Les participants contribuent à la protection de la faune et de la flore et de leurs habitats, via des chantiers de préservation ou de gestion d’un espace naturel, ou dans les centres de sauvegarde de la faune sauvage.

- Ramasser : Les participants s’impliquent dans  des opérations de ramassage de déchets.


- Sensibiliser : Les participants diffusent des messages à vocation pédagogique sur des milieux fragiles ou des espèces en danger auprès des citoyens lors de sorties nature, ou directement sur les espaces concernés, etc. 

La mission du volontaire pourra permettre de recruter de nouveaux observateurs (par le biais de communication, d'outils pédagogiques permettant d'attirer de nouveaux publics, non touchés jusqu'à présent) et/ou permettre une restitution des données auprès des observateurs afin de valoriser les participants actifs.

 

Article 4 – Les attributions

Le candidat lauréat bénéficiera du statut de volontaire en service civique, qui ouvre droit à une indemnisation mensuelle de 472,97€ net par mois versée par l’Etat et une prestation de 107,58€ par l’Ifac).

NB : Le volontaire ne bénéficie pas d'indemnité supplémentaire pour une mission à l’outre mer lorsque la convention est signée par l’IFAC. Cette dernière ayant son siège social en métropole (en lien avec l’article suivant)

 

Article 5 – Le dépôt des candidatures

Le dépôt des candidatures s’effectue exclusivement par mail à l’adresse m.andre@fnh.org après avoir complété le formulaire Agir en service civique « J’agis pour la nature ».

 

Article 6 – L’instruction

Dans le cadre de la procédure d’instruction, les candidats ainsi que les structures d’accueil pourront être contactés par la Fondation pour la Nature et l’Homme (FNH) pour toute demande d’informations complémentaires. Seuls les dossiers complets seront pris en compte.

 

Article 7 – La sélection des lauréats

Un jury composé de membres de la FNH, désigne les candidats lauréats. Le jury est souverain et n'est donc pas tenu de justifier ses décisions. Il se réunit régulièrement pour répondre aux demandes reçues.

Article 8 –  La communication

a) Les candidats lauréats sont présentés sur le site internet « J’agis pour la nature ».

b) Les lauréats doivent fournir 5 à 10 photographies numériques en couleur illustrant leur mission, libres de droits.

c) L’utilisation du logo « J’agis pour la nature » et la mention du soutien de la FNH ne sont autorisées que dans le cadre de la mission lauréate.

[1] Une participation modique des participants aux frais de repas et d’hébergement éventuels peut être admise, de même que l’adhésion à l’association ou des frais d’assurance.