Semée par la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme
Les pépites des projets de l'année 2019

Cette année encore, les membres du jury* ont vu l'émergence de beaux projets de protection de la biodiversité et ont décidé de les soutenir financièrement à travers le dispositif  des primes "J'agis pour la nature".

 

*Ces membres sont composés de la Fondation de France, la Fondation Nature&Découvertes, la Fondation Maisons du Monde et la marque de vêtements écoresponsables CoqenPâte.

Sur les 36 projets soutenus en 2019, découvrez  les coups de coeur de l'année :

A la rescousse du gecko vert de Manapany, avec l'association Nature Océan Indien

A la Réunion, les populations de geckos verts de Manapany  (Phelsuma inexpectata) sont disséminées dans des reliques de végétation indigène dont ils dépendent pour se nourrir, s'isoler, s'y réfugier contre les prédateurs et s'y reproduire.  Or cette espèce est en danger critique d'extinction selon l'UICN. L'association a candidaté pour des actions de lutte contre la végétation exotique envahissante qui détruit cette végétation locale et pour la plantation des essences indigènes et endémiques, hôtes du gecko vert de Manapany. Cette action se fait avec sur 4 chantiers avec des jeunes en BTS-GPN et du grand public.

gecko vert
Source : Wikipédia
 
Projet de séjour "Rando Nature" avec l'association Sportive et Culturelle de Ronchin

Sur les sites du Parc Naturel Régional des Caps et des Marais d'Opale, en fonction des écosystèmes gérés et des diagnostics environnementaux réalisés par les techniciens du Parc, diverses problématiques écologiques peuvent être gérées par l’emploi de technique de gestions douces par des citoyens avec des chantiers nature. Dans le cadre d'un projet de séjour permettant à un groupe de jeunes malentendants de se sensibiliser à la préservation des milieux naturels, l'association sportive, appuyée par l'association naturaliste Les Blongios, a candidaté pour la réalisation d'un chantier nature très complet.

 

Opération éco-citoyenne les « orpelières », avec l'association Project Rescue Ocean

L’opération éco-citoyenne s’est déroulée sur une plage naturelle «  les Orpellières » commune de Valras plage dans l’Hérault située à proximité de l’embouchure de l’Orb à l’occasion de l'événement médiatique mondial du World Clean Up Day le samedi 28 septembre. 

Durant environ 2 heures, plus de 600 participants ont ramassé un maximum de déchets sur la plage à l’aide de pinces et de sac en toiles de jutes. L'action se complétait par la présence de plongeurs ainsi que des canoës et des standup paddles à disposition pour accéder au canal de l’Orb afin de récupérer les déchets accumulés depuis plusieurs années dans les rochers. Une réussite !

ramassage project rescue ocean

Crédit photo : ©Project Rescue Ocean

 
Rénovation d'un arboretum, avec l'association Des Abeilles dans un Lycée

Un arboretum en agonie, ignoré et non considéré par les usagers de la cité scolaire depuis 10 ans au sein du lycée à la Réunion, s'est révélé être un excellent support pédagogique pour 3 actions de plantations (plants indigènes et endémiques). L'association a donc candidaté pour organiser des plantations avec 70 à 100 élèves de BTS communication, très éloignés des thématiques de la nature. Cette revalorisation permettra à l'arboretum d’intégrer le réseau DAUPI (Démarche Aménagement Urbain et Plantes Indigènes) mis en place par le Conservatoire Botanique de La Réunion. Ces élèves de BTS réaliseront ensuite un parcours de découverte en collaboration avec l’Office de tourisme de St Denis réunion qui sera proposé aux touristes lors de la visite sur l’île.

 

Requalification des plages de ponte des tortues marines, avec l'association Ecole du jardin planétaire

Toujours à la Réunion, l'association présentera aux participants la flore des espaces littoraux et relations aux tortues. En effet, ces dernières dépendent de la flore locale pour retrouver leur lieu de naissance et y venir pondre. Les participants seront ensuite invités à planter des espèces endémiques sur la plage afin de requalifier certains espaces dégradés. Grâce à cette démarche qui a débuté il y a quelques années, de nouvelles pontes ont déjà été observées alors que ce phénomène avait totalement disparu de l'île depuis plusieurs décennies !

tortues marines

Sources : Wikipedia

 

Aménager un jardin pédagogique au sein d'une école, avec l'association Les amis de l'école

Une association de jeunes parents d'élèves dans la Meuse s'est mobilisée pour aménager collectivement un espace de biodiversité d'environ 100m2 dans une école primaire. Sur le temps extrascolaire, les parents et familles bénévoles participeront aux activités de conception du jardin, à la collecte et achat du matériel, à la création des bacs de culture et à la réalisation ou achats des semences et boutures. Ce jardin aura toute son utilité sur le temps scolaire avec les enseignantes qui mèneront des activités de plantations avec les enfants. Cette association s'est rapprochée de l'association Meuse Nature Environnement pour ses conseils écologiques.

Bravo à ces associations mais aussi aux 30 autres qui ont été soutenues !

Vous souhaitez candidater ? Retrouvez toutes les informations utiles ici !

logo primes
Autres actualités récentes
En 2016, Le CPIE des Monts du Pilat a créé une mare afin de développer l’accueil de la biodiversité sur site et d’étudier l’écosystème aquatique. Mais les berges s’affaissaient et rendaient l’accès difficile et dès le mo...
Posté le 14/01/2020

Newsletter

Inscrivez-vous
dès maintenant :