À l'initiative de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme
Préservons les pissenlits pour nourrir les butineurs
affiche
© Barbara Mai
Laissons les fleurir ! Les pissenlits.

Véritables rayons de soleil du printemps, ces jolies fleurs sont pourtant souvent chassées par les jardiniers soucieux d’avoir une pelouse immaculée. Ils ont en plus la fâcheuse réputation d’être envahissants… On a donc tendance à tondre très souvent à ras, pour éviter leur propagation. Erreur, cette tonte supprime toute concurrence pour la lumière par les autres plantes environnantes, et les pissenlits, avec leur rosette de feuilles au ras du sol, sont alors parfaitement à l’aise !

Le début du printemps, c’est aussi le moment où se réveillent de nombreux butineurs… Abeilles sauvages, papillons, mouches en tous genres sortent de leur torpeur hivernale et ont besoin de faire le plein. Les pissenlits sont parfaits pour cela ! 

Alors qu’on parle beaucoup de la disparition des pollinisateurs, et si nous laissions fleurir les pissenlits pour leur donner un coup de main ? Et si vous n’êtes toujours pas convaincus, pensez que ce sont les mêmes insectes qui vont ensuite aller butiner les fleurs des arbres fruitiers et des diverses plantes potagères dont vous mangerez les légumes plus tard ! 

Votre mission ? Laissez donc pousser un peu les « herbes folles », au moins sur une partie de votre jardin, et allez observer les pollinisateurs avec votre appareil photo, en participant au Suivi photographique des insectes pollinisateurs (Spipoll) !

spipoll
© spipoll.org

 

© Texte : OPIE

 

 

 

Autres actualités récentes
Depuis 1990 l’association Surfrider se bat pour sauvegarder et protéger les océans. Pour permettre de concrétiser ce combat, Surfrider a mis en place un programme de dépollution des eaux : les initiatives océanes.
Posté le 17/02/2020
Depuis la découverte de la présence de phoques communs sur ce littoral, l’association Avril est désireuse de faire connaître cette espèce marine, d’apprendre aux bénévoles à les reconnaître et à les observer sans pour au...
Posté le 27/01/2020

Newsletter

Inscrivez-vous
dès maintenant :